Droits de l'homme: jeter des ponts

Jeter des ponts entre les différentes cultures et mieux comprendre l’autre, c’est un des  buts essentiels de Jean Mohr

Pendant de nombreuses années, Jean Mohr a sillonné le monde pour différentes organisations internationales, avant tout pour essayer de jeter des ponts entre les différentes cultures. Ses premières missions photographiques ont été réalisées pour l’American Joint Distribution Committee (AJDC) en Europe, Afrique du Nord, Indes et Iran.

Collaboration avec le CICR et LSCR

Il retourne ensuite à plusieurs reprises en Iran, en Israël et en Palestine pour le Comité international, de la Croix Rouge (le CICR) pour lequel il avait œuvré auparavant comme délégué. Puis pour la Ligue des Sociétés des Croix-Rouges (LSCR) principalement au Bangla Desh lors des inondations.


Collaboration avec l’OMS et le BIT

Il effectue ensuite de nombreux reportages pour l’Organisation Mondiale de la Santé, tout d’abord en Europe, puis en Afrique et en Asie.

La personne en charge de l’image pour le magazine Santé du Monde avait travaillé précédemment pour « Life Magazine » Elle avait donc une grande connaissance du reportage photo. Elle ne se contentait pas d’images factuelles sur la santé mais d’intéressait tout autant au « back ground ».

Les premiers reportages effectués pour l’OMS préfigurent la collaboration que jean aura par la suite avec John Berger. Ainsi c’est après avoir vu son reportage sur un médecin de mineurs à Charleroi que naitra l’idée du médecin de campagne en Angleterre « A Fortunate Man »

Pour le Bureau International du Travail également, Jean a voyagé un peu partout dans le monde, effectuant souvent des missions con jointes pour l’OMS, Ainsi par exemple au Sri Lanka, Jean Mohr photographie d’une part pour l’OMS (planning familial) et d’autre part pour le BIT (conditions de travail sur les plantations de thé.

Il a participe également à une vaste enquête sur les travailleurs migrants (un travail qu’il développera ensuite pour le livre « Le Septième Homme » et pour la deuxième partie de l’Opéra de Vinko Globokar « Gastarbeiter »avec projections couleur sur 2 écrans)

Collaboration avec le Haut Commissariat pour les Réfugiés

Là aussi, de nombreuses missions dans ou près des zones de conflits qui ont provoqué un exode massif des populations. 

Principalement reportages à Chypre, en Ouganda, Zambie, Tanzanie, Pakistan (Afgans), Iran (Kurdes), Australie (Vietnamiens, Cambodgiens, Libanais). Le challenge est passionnant, il s'agit non seulement de montrer sans misérabilisme des images qui rendent compte du travail fourni par le HCR et de la vie quotidienne des réfugiés, mais de tenter de faire partager leur détresse aux gens qui regarderont ces images.