« Le portrait, l’essence même de la photographie »
Jean Mohr

Si l’on confie un appareil de photo à un enfant, ses premiers thèmes seront presqu’à coup sûr les copains. Les membres de sa famille, un chien éventuellement ou un  hamster.

Il ne fera pas forcément un gros plan du visage qui l’intéresse et lui tient à cœur, mais s’efforcera de le rendre reconnaissable. Et au bout d’une carrièr où tous les thèmes pont défilés devant l’objectif, c’est encore le visage humain qui reste central, sujet inépuisable par excellence.

Le portrait dans son aspect « arrêt sur image » c’est à dire, isolé dans le temps mais aussi dans sa progression (parfois sa dégradation) au fil du temps. Le photographe se sent alors proche du médecin, non seulement, il procède  à un constat, mais il extrapole et il est tenté de èréàdire. Lorsqu’il s’agit d’un enfant, c’est l’ouverture sur le monde des adultes qui s’esquisse sur un visage. Pour un vieillard, c’est au mieux la sagesse et la sérénité, au père, l’attente de la mort.
(Jean Mohr)

A001P30N14
A002P45N05
A016P08N33
A016P23N19
A016P37N11
A018P24N38
A019P43N17
A021P19N04
A028P36N13
A028P51N15